Union Locale CGT Paris 11

Article UD CGT Paris

D 5 août 2015     H 08:20     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


Y’a plus de saison ! Non à la délocalisation du ministère de la culture

L’été dernier déjà, au mois de juillet, étaient tombées des informations inquiétantes. Il était question, alors, d’ouvrir les musées 7 jours sur 7. Depuis la communauté des musées s’est fortement mobilisée. L’IGAC a rendu un rapport (cf. notre communiqué du 27 juillet) dont selon toute vraisemblance la Ministre devrait suivre les préconisations.

Mais décidément, d’une année sur l’autre, dans les cercles du pouvoir, à l’Elysée, Matignon ou à Bercy, on ne retient pas la leçon et la culture reste une cible privilégiée. Cette fois, ce sont les implantations de l’administration centrale du ministère qui sont visées. Cette fois, les gens de Bercy et de France Domaine, dont on connaît l’imagination débordante, ont écrit un joli scénario qui nous enverrait voir ailleurs, à 30 minutes de Paris, tout en laissant la rue de Valois au Palais-Royal - CQFD !

Le Directeur de cabinet de Fleur Pellerin, Fabrice Bakhouche, s’est adressé à ce sujet aux représentants du personnel dans des termes qui sont très proches de la communication du Flash Info du 24 juillet dernier (en ligne sur Sémaphore).

Ainsi, Monsieur le Directeur de cabinet nous fait savoir qu’aucune décision ne sera prise cet été. C’est heureux !

Il s’engage à ce qu’une nouvelle réunion soit organisée avec les organisations syndicales début septembre. C’est doublement heureux !!

Il souligne aussi que l’on peut "compter sur l’engagement de la ministre et de son cabinet sur ce dossier qui concerne les conditions de travail des personnels et peut avoir des conséquences sur les temps de transport et donc la vie personnelle." Et de s’engager encore : "les représentants du personnel et les agents seront tenus pleinement informés des phases de travaux." C’est triplement heureux !!!

Quoi qu’il en soit, il n’y a vraiment pas de quoi être rassurés. Aucun des trois scénarios envisagés n’est écarté. Tout reste possible et même le pire.

Une fois de plus, une seule chose est sûre : ce qui comptera à l’heure de la décision, c’est notre attachement au service public de la culture et au ministère, notre vigilance, notre unité et notre mobilisation.

C’est pourquoi la CGT-Culture vous invite à signer à votre tour la pétition intersyndicale qui circule depuis le 21 juillet dernier (cf. pièce jointe). Celle-ci a trouvé un écho très favorable auprès des personnels et a déjà recueilli de nombreuses signatures. Il faut continuer ensemble.

Rechercher