Union Locale CGT Paris 11

CGT commerce et services de Paris

D 20 septembre 2014     H 09:29     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


Victoire pour Akila Diagne, déléguée CGT à Monoprix Roquette !

L’inspection du travail refuse son licenciement ! La CGT vous invite à fêter cet évènement !

Mme Flips, la directrice, a décidé qu’elle resterait au Monoprix Roquette tant qu’elle n’aurait pas liquidé la CGT ! C’est devenu obsessionnel chez elle ! Son métier, ce n’est pas de gérer un magasin, c’est de réprimer la CGT.

Elle a monté un dossier pour obtenir de l’inspection du travail le licenciement d’Akila Diagne, la déléguée syndicale CGT. Le ministère du travail a instruit l’enquête qui démontre que les motifs utilisés par Mme Flips ne sont aucunement établis, que les témoignages utilisés par Mme Flips ne sont pas pertinents et sont contradictoires entre eux. Il est également démontré que les déclarations de Mme Flips ne sont pas forcément confirmées par ses témoins. Un certain nombre de déclarations et d’attestations sont mensongères ou ne sont pas établies par le signataire. La demande de licenciement n’a donc aucune base légale ! Elle reproche, par ailleurs, à Akila des faits qui ne sont liés qu’à son activité syndicale. Lorsqu’elle a mis en place cette procédure, la directrice avait mis à pied Akila Diagne qui est restée sans salaire tout l’été !

Nous souhaitons remercier, les employés, les militants, les clients, tous nombreux qui ont accepté de témoigner sur l’honneur de ce qu’ils connaissaient d’Akila et de cette affaire. Ils ont, largement participé à la victoire de la CGT.

Jusqu’où ira Mme Flips ? D’un côté, elle pousse à bout les salariés, elle pratique au quotidien l’injustice. Elle méprise et harcèle la majorité des employés. Surveillés constamment, maltraités, les employés n’en peuvent plus, ils sont à bout. D’un autre côté, elle arrange la majorité des cadres et quelques salariés qui acceptent de faire ce qu’elle demande, à savoir de la répression et même des témoignages mensongers pour couvrir ses malveillances.

Ce 19 septembre, nous soutiendrons également Juliette, adjointe chef de caisse, qui a été malmenée par Mme Flips, lors d’un entretien. Si loin dans le harcèlement et l’injustice que Juliette a craqué et voulait mettre fin à ses jours.
Nous dirons non à toute procédure contre Juliette.

RENDEZ VOUS Le vendredi 19 septembre 2014 à partir de 12h Devant le Monoprix Roquette 166 avenue Ledru Rollin 75011 Métro Voltaire


Voir en ligne : L’article de l’Huma

Rechercher