Union Locale CGT Paris 11

Article CGT Cochin

D 16 juin 2015     H 08:20     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


Projet Hirsch : ce que dit le document d’orientation sur les nouvelles organisations du temps de travail

Pour établir son projet, Martin Hirsch s’est appuyé sur une enquête de la Fédération Hospitalière de France (FHF) qui indique que 32% des établissements en France ont renégocié les accords RTT, avec un temps de référence de 37h30, ce qui donne 14 RTT.

Non seulement les RTT sont remises en cause, mais aussi les conditions de modification des horaires (voir encadré).

Le but final de Hirsch est donc de mettre tout le personnel en grande équipe.
Dans cette enquête de la FHF figure aussi la remise en cause du temps de repas (pause méridienne). Certains établissements ont accepté de négocier sur ce point.

Or, la pause méridienne est un droit stipulé dans le Code du Travail : les salariés doivent disposer d’une demi-heure de repas qui est comptée comme du temps de travail, donc payée. Il est par conséquent aberrant que des partenaires sociaux aient accepté de « négocier » à ce sujet. Il n’y a rien à négocier, la pause méridienne est un droit garanti par le Code du Travail.

Hirsch s’appuie aussi sur d’autres administrations où les agents sont passés à 14 RTT (CPAM, Ville de Paris...).

Hirsch préconise et impose de « privilégier le dialogue social » : mais en réalité il fait comme tous les patrons, surtout lorsqu’ils prétendent faire du social (c’est là qu’il faut se méfier particulièrement  !), il ne veut négocier que sur ses revendications à lui, qui ne visent qu’à nous priver toujours plus de nos acquis. 

La CGT Cochin lui fait la même réponse que l’ancien Secrétaire Général de la CGT : « La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! » (Henri Krasuki)

Rechercher