Union Locale CGT Paris 11

rassemblement mercure Suffren 19 février 12h

D 17 février 2015     H 07:40     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


Pour Luvette : rassemblement devant l’hôtel Mercure Suffren jeudi 19 février à 12h.

20 rue Jean Rey 75015 PARIS RER Champs de mars

Elle s’appelle LUVETTE. Elle est venue d’Haïti pour échapper au chômage et
aider ses proches restés au pays.

Tous les matins elle se lève tôt dans sa cité des MUREAUX pour venir travailler
dans de grands hôtels de luxe à Paris.

Au MERCURE SUFFREN, près de la Tour Eiffel, le puissant groupe ACCOR, qui a
décidé au début des années 1980 de sous-traiter progressivement dans ses
hôtels le service de l’hébergement, son cœur de métier, fait appel à la société
Française de Services Groupe, de sinistre réputation.

Un jour, LUVETTE en a eu marre de voir son salaire varier chaque mois, de
700 € à 1 200 € au gré des heures de travail que voulait bien lui donner son
employeur.

Elle en a eu marre, aussi, de ne pas bénéficier comme ses collègues, ceux
embauchés directement par l’hôtel, d’un salaire à temps plein avec un meilleur
taux horaire, d’un treizième mois, d’une indemnité nourriture, de la
participation aux bénéfices etc. etc.

LUVETTE s’est donc adressée à la CGT et a rencontré NEDZIP, délégué syndical
de l’hôtel, qui fait un travail remarquable depuis des années pour lutter contre
cette sous-traitance méprisante et destructrice.

Contact est pris avec le syndicat CGT-HPE qui lui propose d’attaquer aux
Prud’hommes son employeur et l’hôtel MERCURE SUFFREN pour délit de
marchandage et pour obtenir un temps plein. LUVETTE prend son courage à
deux mains et attaque en avril 2012.

Immédiatement, c’est la répression : diminution des horaires et baisse du
salaire, pressions en tous genres, mutation à l’approche des élections
professionnelles où son syndicat CGT veut la présenter comme candidate.
Elle refuse la mutation et se présente aux élections.

Dans les 24h, LUVETTE est convoquée à un entretien préalable à licenciement
puis licenciée fin octobre 2012.

27 mois plus tard, par jugement du 8 janvier 2015, retenant l’argumentation
de la CGT en tous points, la formation de départage du Conseil de
Prud’hommes de Paris condamne :
- la société Française de Services Groupe, devenue Global Facility Services, à
un rappel de salaire sur temps plein,
- le Mercure Suffren et Global Facility Services pour délit de marchandage,
- annule le licenciement de LUVETTE avec paiement d’une indemnité
compensatrice correspondant aux salaires des 27 mois passés hors de l’hôtel
et ordonne sa réintégration au Mercure Suffren sous astreinte de 200 € par
jour de retard.

Parce qu’il y a plein de LUVETTE dans notre pays, Parce que nous ne voulons plus de ces situations d’inégalité sociale dans l’hôtellerie et ailleurs,

Nous devons être solidaires de LUVETTE et venir massivement à ce
rassemblement pour faire plier le groupe ACCOR et l’obliger à respecter cette décision de justice.

Pour obtenir la réintégration effective de LUVETTE, la CGT appelle à un rassemblement devant l’hôtel Mercure Suffren le Jeudi 19 février 2015 à 12h.
(20 rue Jean Rey 75015 PARIS RER Champs de mars Tour Eiffel)

Venez nombreux avec vos collègues qui ne travaillent pas ce jourlà,
avec toutes et tous vos ami(e)s, pour exiger la réintégration effective de LUVETTE !

NON À LA DISCRIMINATION SOCIALE, NON À LA SOUS-TRAITANCE DANS L’HÔTELLERIE !

Paris le 16 février 2015[....]

Rechercher