Union Locale CGT Paris 11

CGT Taxis

D 4 juillet 2015     H 00:20     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


Pierre LAURENT soutient les taxis

Contrairement à ce que certains médias laissent penser, la lutte des taxis attire aussi des soutiens.

C’est ainsi Pierre LAURENT, sénateur de Paris et secrétaire national du Parti Communiste qui vient affirmer sa solidarité avec les chauffeurs de taxis. Ce soutien des sénateurs communistes ne date pas d’hier puisqu’ils furent les premiers à combattre à nos côtés la location il y a presque vingt ans !

Contre la libéralisation du secteur du taxi
Solidarité avec le mouvement national des taxis contre UberPop - Par Pierre Laurent, Sénateur de Paris, Secrétaire National du PCF / 25 juin 2015
Pour des solutions novatrices dans le secteur du taxi

A l’instar des communistes et de leurs élus, je soutiens le mouvement national des taxis et de tous les autres chauffeurs contre les agissements délinquants de la multinationale Uber face auxquels les pouvoirs publics doivent cesser de tergiverser et prendre des mesures définitives. Les parlementaires communistes étaient déjà intervenus en ce sens lors de la loi Macron en avril dernier.

Depuis des décennies le patronat réduit dans ce secteur le périmètre du droit du travail et se dédouane de ses obligations pour augmenter ses profits.

Il faut être clair : la continuité et la qualité du service rendu aux usagers, une rémunération correcte, des conditions de travail décentes ne peuvent être assurées par cette dérèglementation libérale s’incarnant dans l’élargissement du périmètre d’action des VTC et bien sûr d’Uber mais aussi plus anciennement de la location, sous toutes ses formes. Pour ne parler que de cette dernière, le système de la location a détruit des milliers d’emplois de chauffeurs de relais depuis les années 1970.

Les problèmes que rencontre la profession résultent clairement d’abord d’un modèle d’organisation économique et social catastrophique pour les chauffeurs, les usagers ainsi que l’intérêt général et non pas du nombre de taxis.

C’est pourquoi les communistes notamment proposent depuis 1998 de ne laisser subsister dans ce secteur que les statuts de l’artisanat et du salariat.
Accompagné d’une renégociation de la convention collective pour améliorer le statut du salariat, cela reviendrait à créer au moins 2000 emplois de chauffeurs de relais rien qu’à Paris et sa région et contribuerait donc à donner des perspectives aux chauffeurs VTC et Uber Pop tout en améliorant le service rendu aux usagers. Cela permettrait également que tout le patronat du secteur contribue à la solidarité nationale par le paiement de cotisations et ne s’installe dans une situation de rentier.

Le taxi doit être reconsidéré comme un service public de transport en direction de toutes les populations, notamment les plus modestes. En vue de contribuer à une plus grande cohésion entre modes de transports il pourrait aussi être envisagé que désormais le ministère des transports soit le nouveau ministère de tutelle.

Les parlementaires communistes continueront à exprimer ces propositions dans le cadre de leur activité.

Paris, le 25 juin 2015

Pierre Laurent, Sénateur de Paris, Secrétaire National du PCF

Rechercher