Union Locale CGT Paris 11

communiqué URIF CGT

D 17 septembre 2015     H 08:24     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


Pass Navigo à "tarif unique"

La mise en œuvre du PassNavigo à « tarif unique » est effective depuis le 1er septembre 2015.

Cette revendication de la CGT Ile de France depuis 2007, reprise dans le programme de la majorité au Conseil Régional, va permettre à la grande majorité des franciliens de se déplacer sur tout le territoire de la région à un moindre coût. En effet, 3,6 millions de franciliens sont concernés par la diminution de leur abonnement, quand à l’inverse 400 000 le voient augmenter.

Ce qui devrait inciter, par ailleurs, de nouveaux citoyens à laisser leur voiture au profit des transports publics, ce qui n’est pas rien dans une période où les pics de pollution se font de plus en plus fréquents.

Mais des questions restent en suspens concernant le financement :

L’augmentation du versement transport (cotisation spécifique pour les entreprises d’IDF) par les entreprises ne suffit pas à financer la perte de recettes, même si l’augmentation du nombre d’abonnés supplémentaires devrait en combler une partie.

De plus, l’annonce –en juin- du 1er Ministre de relever le seuil de 9 à 11 salarié-e-s pour le Versement Transports, qui pourrait être inscrite dans le projet de loi des finances 2016, entrainerait une perte de recettes se situant entre 230 et 250 millions d’euros –fragilisant l’ensemble des transports publics d’Ile de France et les investissements nécessaires.

Et, dans le même temps, le patronat –particulièrement celui de Très Petites Entreprises (TPE)- non assujetti au Versement Transport va moins rembourser de prise en charge domicile/travail à ses salarié-e-s !

30 ans de retard : Les besoins de financement restent immenses !

Ces dernières années, les travaux sur les infrastructures sont importants, mais nous sommes loin de rattraper 30 années de retards d’investissements pour la régénération, la modernisation et le développement des infrastructures de transports collectifs en Ile de France. Le nombre d’usagers n’a cessé de progresser avec des distances de plus en plus longue dues –pour une bonne part- au coût du logement et la relocalisation/concentration des entreprises déconnectés des lieux d’habitat. Ce phénomène devrait encore se poursuivre, notamment avec le Grand Paris Métropole.

Pour la CGT, il faut :

* Appliquer la prise en charge domicile/travail dans sa totalité pour toutes les entreprises, pour les salarié-e-s utilisant les transports publics.
* Une Tarification spéciale pour les chômeurs.
* Mettre à contribution ceux qui profitent (au sens de faire du profit) des équipements publics de transports (industrie du tourisme, grande distribution, zone d’hyper concentration de bureaux comme La Défense …)
* Rendre obligatoire le Versement Transport, dès le premier salarié, dans les entreprises –premières bénéficiaires des transports collectifs pour leurs activités. Ce qui permettrait aussi de stopper les hausses de tarifs et rendre les transports plus accessibles pour les plus démunis.
* Le retour de la TVA à 5,5% pour les transports publics (proposition qui vient d’être retoquée par le Ministère des Finances).

Face à l’état d’urgence pour les transports en Ile de France et à quelques mois de la COP 21, la CGT va tout mettre en œuvre pour une politique des transports (1er secteur émetteur de Gaz à Effet de Serre) répondant à l’intérêt général, aux besoins sociaux et environnementaux !

Rechercher