Union Locale CGT Paris 11

RDV place de la République à 14h30

D 16 mars 2015     H 22:42     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


Manifestation unitaire pour le droit au logement pour tous

Le 1er avril sonnera la fin de la trêve hivernale et la reprise des expulsions locatives.
Dans notre pays, 8,2 millions de personnes sont confrontées à des difficultés pour trouver un toit ou vivre dans des conditions dignes et 600 000 locataires étaient en 2008, avant que ne débute la crise, dans l’incapacité de payer leur loyer.

Pourtant le gouvernement a annoncé 50 milliards d’économie sur les dépenses publiques. Il a renoncé à la Garantie Universelle des Loyers, à un plan de relance de la construction par la libération du marché du logement. Le projet de Loi Macron poursuit l’idéologie de la non intervention de l’Etat pour réguler le marché de l’immobilier au lieu de mener une véritable lutte contre l’exclusion du logement.

La privatisation du logement social se poursuit remettant en cause le droit au logement pour tous.

Le gouvernement ne mène non plus aucune politique de prévention des expulsions locatives qui se poursuivent.

Les aides au logement deviennent une variable d’ajustement des dépenses publiques malgré les conséquences sociales que cela engendre.

A Paris l’offre de logements sociaux est loin de répondre aux demandes qui sont en constante augmentation. L’offre de logements sociaux est essentiellement concentrée à près de 50% sur 3 arrondissements, les 13, 19 et 20ème. Des besoins existent pourtant dans tous les arrondissements pour une véritable mixité sociale dans la capitale.
Au 31 décembre 2013 ce sont ainsi 134 475 ménages qui sont inscrits comme demandeurs de logement à Paris, dont 107 734 ménages parisiens.

De plus en plus de salariés parisiens sont obligés de s’exiler en banlieue et sont ainsi contraints à des temps de transport de plus en plus longs.

De plus en plus de retraités et de jeunes, de privés d’emploi ne peuvent plus se loger à Paris confrontés aux montants de plus en plus exorbitants des loyers.

Seule une production massive de logements sociaux par un retour à l’aide à la pierre serait de nature à enrayer la crise du logement. Avec à peine 110 000 logements financés pour 2014 nous sommes bien loin de l’objectif annoncé par le gouvernement de 150 000 logements sociaux par en France. De plus les logements sociaux produits sont de plus en plus chers.

Le samedi 28 mars l’UD CGT Paris se joint à l’appel la manifestation unitaire des associations de locataires, des organisations syndicales, des partis politiques pour l’arrêt des expulsions sans relogement, contre le logement cher, pour la production de logements sociaux, un service public du logement.

La CGT revendique :
-  L’accès au logement décent et le maintien dans les lieux sans discrimination de nationalité ou de situation sociale
-  La construction de logements sociaux adaptés et accessibles
-  De lutter contre le logement cher avec une véritable politique d’encadrement des loyers et l’application de la loi SRU
-  L’arrêt des expulsions
-  La réquisition des logements vides et des bureaux vacants
-  De favoriser l’accès au logement des jeunes
-  De dégager des financements, d’augmenter le budget logement, d’augmenter les ressources disponibles du livret A
-  La taxation des logements inoccupés
-  La mise en place d’un véritable service public du logement

POUR LE DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS CONTRE LA REPRISE DES EXPULSIONS LOCATIVES MANIFESTATION SAMEDI 28 MARS 2015 14H30
REPUBLIQUE

Rechercher