Union Locale CGT Paris 11

cgt culture ville de Paris

D 12 mars 2016     H 16:56     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


« Mais pourquoi tenez-vous donc tant à garder la bibliothèque Chateau d’Eau ouverte ? » demande interloqué le premier des socialistes parisien

Rémi Féraud, maire du Xeme arrodissement et président du groupe Socialiste au Conseil de Paris ne comprends pas que l’on conteste les décision de la direction des finances de la Ville de Paris.

Le projet de fermeture de ma bibliothèque de Château d’Eau, située dans la mairie du Xème arrondissement, n’en fini plus, tel le sparadrap du capitaine Haddock, de coller aux doigts des socialistes parisiens. Dernier épisode en date, l’intersyndicale (CGT, FO, SUPAP,UCP et UNSA) a été reçu par le maire de l’arrondissement, Rémi Féraud et deux de ses adjoints.

Bien que très cordiaux, les trois élus du Xème arrondissement ont néanmoins été interloqué par la positions des syndicats majoritaires à la direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris : « Mais pourquoi tenez-vous donc tant à garder la bibliothèque Château d’Eau ouverte ? » ont interrogés candides, Rémi Féraud et ses deux acolytes. Mais c’est vrai pourquoi des syndicats de bibliothécaires défendent-ils la lecture publique et la culture de proximité ? On se le demande...

Les élus étaient d’autant plus surpris se la réaction des syndicats mais aussi des élus, de gauche comme de droite, tant de l’arrondissement que du Conseil de Paris (lire ici) que la décision avait déjà été prise par l’administration parisienne.

Un aveu qui, on doit le dire, nous a peu cloué sur place car Rémi Féraud est, en principe, un poids lourd de la politique municipale parisienne puisque après avoir été le patron de la fédération socialiste de la capitale le voilà désormais président du groupe Socialiste au Conseil de Paris. Un cador politique qui dévalorise sa fonction, car l’élu censé représenter tous les habitants de son arrondissement, s’efface visiblement devant la décision de la direction des finances de l’Hôtel de Ville. Pas très glorieux, en effet.

Toutefois, comme cette histoire de fermeture de bibliothèque ne s’est pas passé comme prévu par l’exécutif municipal, et devant la fronde des élus, le conseil de Paris a voté que « durant les prochains mois, l’activité de cette bibliothèque soit étudiée avec la plus grande attention et la fermeture prévue de l’établissement soit conditionnée à la poursuite du déclin de l’activité » (lire ici).

Ce qui veut dire que la mairie de Paris devrait réunir normalement une commission regroupant des élus et des habitants du Xème arrondissement pour trancher cette question, démocratie locale et participative oblige.

Une étude qui pourrait apporter des surprises car la bibliothèque Chateau d’Eau, une bibliothèque de quartier, prête plus de documents... que la bibliothèqe numérique, ce service fort côutreux disponible via Internet, ouvert en permanence, et qui touche un bassin de plusieurs millions de lecteurs potentiels.

Quand aux organisation syndicales, elles ont demandé à l’administration et à Bruno Julliard, le premier adjoint d’Anne Hidalgo en charge de la culture de présenter cette nouvelles études des chiffres de fréquentation de la bibliothèque Château d’Eau au prochain comité Technique de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.

Rechercher