Union Locale CGT Paris 11

UD CGT Paris

D 9 octobre 2015     H 09:10     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


Grève des agents de la Ville de Paris

La maire de Paris, Anne HIDALGO, a annoncé sa volonté de modification du statut de la Ville de Paris en préconisant la disparition du département et un redécoupage des arrondissements, dans un contexte de fusion et de mutualisation des collectivités territoriales.

L’exception lyonnaise a privé 1,3 millions d’habitants de la Métropole de vote aux élections départementales en mars 2015 induisant une citoyenneté à deux vitesses. On voit bien qu’une nouvelle exception, parisienne, qui ferait disparaitre le département, conduirait à une disparition généralisée des départements, certainement à l’horizon 2020.

Après la loi Métropole, la loi de fusion des régions et la loi NOTRe, les propositions d’Anne HIDALGO s’inscrivent dans la mise en œuvre de la réforme territoriale qui ont pour objectif la destruction du statut de la fonction publique, dont celui des agents de la Ville de Paris et la destruction et / ou privatisation des services publics.

Déjà, la municipalité parisienne a voté fin décembre 2014, un plan d’économie budgétaire de 130 millions d’euros sur le budget des personnels ; des fusions / restructurations mises en place ont eu pour conséquence des centaines de suppressions de postes ; déjà des politiques municipales sont fortement impactées et réduites comme celle en direction de la jeunesse.

Les syndicats CGT de la Ville de Paris appellent les agents à la grève dès le 5 octobre 2015 pour exiger le retrait du plan d’économie de la municipalité et toutes les mesures d’austérité qu’il comprend ; contre la mise en place de la Métropole du grand Paris.

L’UD CGT de Paris apporte son soutien à la grève des agents de la Ville de Paris, rappelle son exigence du retrait du Pacte de responsabilité, de l’abrogation des lois MAPTAM, NOTRe, et de l’abandon de la réforme territoriale. L’UD CGT de Paris entend regrouper toutes ses forces pour combattre la mise en œuvre de la métropole du grand Paris et faire reculer la maire Anne HIDALGO sur son projet de réorganisation de la Ville de Paris. Ces exigences seront portées le 8 octobre.

Rechercher