Union Locale CGT Paris 11

D 17 mai 2015     H 23:45     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


FIN DE GRÈVE TFN : COMMUNIQUÉ DES SALARIÉ-ES GRÉVISTES

Nous, salarié(e)s de la société TFN, en grève depuis le 11 mars sur les sites des Finances Publiques des 2ème, 11ème, 17ème et 20ème arrondissements reprenons le travail fièrement.

Nous avons fait céder notre employeur sur de nombreux points :

- Retrait de la clause de mobilité.
- 2 CDD transformés en CDI.
- Passage à 16 h de travail par semaine pour 7 salarié(e)s.
- Prime de remise en état des sites égale au paiement de 60% des jours de grève.
- Retrait d’une sanction prononcée contre une salariée du 13ème arrondissement.
- Examen des classifications d’emplois selon les tâches effectuées.
- Même nombre d’heures pour les salariés remplaçants que celui des titulaires.
- Respect du droit du travail avec des régularisations portant : . sur la rémunération des heures complémentaires, . sur le remboursement des pass Navigo, . sur l’aménagement des postes de travail des salarié(e)s handicapé(e)s, . sur la communication du plan de formation, . sur l’octroi régulier de tenues de travail.

Cette grève nous a fait aussi gagner des camarades de lutte, une solidarité sans faille entre nous, des moments inoubliables lors de nos rassemblements dans tout Paris, des articles dans la presse, des émissions à la radio, …

Nous remercions tous les soutiens financiers que nous avons eus de toute la France, le soutien des syndicats des Finances Publiques (la CGT qui a toujours été avec nous et Solidaires et FO) et tous les autres.

Notre lutte continue pour arriver à gagner, pour tous, 16h de travail minimun par semaine, un vrai treizième mois, un passage systématique à un échelon supérieur en fonction de l’ancienneté...

Nous ferons tout pour imposer à TFN, le respect du droit du travail. Nous ne lâcherons rien. TFN a refusé de nous verser une prime de salissure alors que c’est une obligation légale, nous n’hésiterons pas à saisir la justice si besoin pour faire respecter nos droits.

Dans les chantiers de TFN, les salarié(e)s doivent se réunir pour améliorer leur situation.

Rechercher