Union Locale CGT Paris 11

CGT Petite enfance Paris

D 25 août 2014     H 08:09     A ulcgtparis11     RSS 2.0    


CGT Petite enfance : on en parle au CHS de la DFPE...

CONDITIONS DE TRAVAIL ? LA DFPE REPOND REORGANISATION...

Loin de répondre aux demandes des personnels mobilisés pour leurs conditions de travail, à moyens constants, DFPE et ville continuent à n’envisager que des réorganisations « qualitatives » pour répondre au besoin sur le terrain.

Pourtant, depuis 3 ans, les réorganisations à la DFPE donnent déjà le tournis : nouveau dispositif de remplacement, nouveau schéma directeur PMI, réorganisation du service social PMI, nouvelle organisation du travail des jardins d’enfants Paris Habitat, mise en place des CASPE, extension du logiciel SIPE, nouveau règlement intérieur et mise en œuvre de nouveaux multi-accueils, dispositif d’« accompagnement à la reprise de poste ».

« Faire du qualitatif et pas du quantitatif » ? Traduisez « ne pas créer de postes » et donc « faire plus avec le même nombre d’agents ».

AVEC LE TEMPS, VA, TOUT S’EN VA...

La DFPE entend minuter les interventions syndicales en CHS (Comité d’Hygiène et Sécurité). Le problème n’est pas la longueur du CHS, avec un ordre du jour trop conséquent. Le problème c’est que le CHS ne se réunit pas assez souvent !

Alors que dès l’année prochaine, 3 CHSCT au minimum seront obligatoires et qu’il n’y a eu qu’un CHS en 7 mois. La CGT Petite Enfance regrette que de nombreux points d’importance n’aient pas été retenus pour l’ordre du jour du CHS de juin.

La CGT demande 2 voire 3 CHSCT d’ici la fin de l’année civile, un sur les conclusions d’un groupe d’enquête suite au suicide d’un agent et 1 à 2 autres pour faire le bilan de l’ensemble des réorganisations.

PLEIN LE DOS DES ELUS...

Dans les arrondissements, de multiples pressions des élus de la Mairie s’exercent et font fi des règles en vigueur : pressions pour l’ouverture accélérée d’établissements, pressions pour que des établissements à peine ouverts soient des établissements de regroupement, pressions pour qu’il n’y ait aucune limitation du nombre d’enfant accueillis alors que du personnel manque, pressions pour reporter des journées pédagogiques pour accueillir des enfants (en particulier en période de grève des transports),…

La CGT Petite Enfance a interpelé l’adjointe déléguée sur ces pratiques qui doivent cesser et qui participent à de nouveaux Risques psycho-sociaux pourtant déjà bien représentés à la DFPE.

La CGT est prête à mobiliser le droit, et les personnels contre ces intrusions inacceptables. Le statut du fonctionnaire lui confère droits et devoirs mais doit aussi lui garantir une protection vis à vis du pouvoir politique, ici des délégataires de l’autorité territoriale.

ALLO MAMAN BOBO...

L’activité de la Cellule Souffrance au Travail est en progression constante. Comme l’année précédente, en 2013, la DFPE est la direction qui est la plus représentée : 31% des agents ayant consulté, 34% de l’activité de la CST !

En 2012, sur 5 interventions collectives, la Cellule d’Urgence Psychologique de la Ville en a réalisé …5 dans des crèches, en majorité suite au décès de collègues.

Pour les 14 prises en charge collectives de 2013 : 2 demandes relatives à un suicide, 4 relatives à un décès, 1 suite à accident enfant.

Rechercher